Gommage au café !

DSCN1161Voilà plus de 10 jours que je n’ai plus de crèmes cosmétiques. Pas le temps d’en faire et il est hors de question que j’en achète.
Je me suis donc retrouvée ce matin, rentrant de mon jogging avec une envie de gommage sympa pour le corps. Habituellement, je prends du marc de café (usagé) ou bien je mélange du sucre ou du sel avec de l’huile.

Ce matin-là, je n’avais plus de sucre et plus de sel … Pas de café en vrac non plus puisque Marco a acheté une Nespresso (no comment sur cet achat. Je suis une anti Nespresso acharnée … Même si c’est Georges ou Jean qui m’apportent mon café. J’ai fini par céder car le sujet devenait un gros motif de disputes!)

Comme j’avais VRAIMENT envie de mon gommage, j’ai dépioté les capsules usagées Nespresso (qu’on garde pour les ramener au recyclage au magasin Nespresso) pour en extraire le café.
Puis, j’ai décidé d’expérimenter une nouvelle recette et j’ai mélangé au pif :

  • Le café pour l’effet gommant et amincissant (bon ça c’est un mythe mais on ne sait jamais …Les étagères des magasins sont truffées de produits amincissants à base de caféine)
  • De la glycérine végétale : pour donner une texture « liée » au produit et pour garantir l’effet hydratant
  • de l’huile de coco : pour donner toujours une texture liée (l’huile de coco durcit en dessous de 20°C ce qui donne un effet « beurre » au produit) et pour l’hydratation
  • du bicarbonate de soude pour donner un effet adoucissant et anti calcaire au gommage

J’aurais pu ajouter une huile essentielle pour l’effet parfumé mais je n’y ai pas pensé sur le coup tant j’étais pressée !

Temps de réalisation  : moins de 5 minutes

Effet gommant + texture du produit : FORMIDABLE! Le meilleur gommage que j’ai jamais fabriqué! C’est pour cette raison que je partage la recette ici !
Allez-y les filles, c’est une merveille!

Les délicieux jus de Jason

Ma grande découverte de l’été est Jason Vale, le Master Juice Mondial !
Je me méfie toujours des phénomènes de mode; j’avais donc ignoré cette nouvelle tendance à se jeter sur le « juicing ».
Et puis, deux amies britanico-polonaises m’ont parlé de Jason Vale. L’une d’elle, pourtant pas du genre enthousiaste me disait toujours « I swear by it! It’s wonderfull« . C’est vrai que j’avais noté de changements positifs chez elle sur une année, notamment au niveau énergétique; ça avait éveillé ma curiosité.
Sachant que j’étais curieuse, elle m’a envoyé un mail pour le  14 Juillet afin de m’inviter à la detox mondiale sur 7 jours organisée par Jason.

J’ai failli avoir une attaque en découvrant le site internet de Jason, tant c’est marketing mais je me suis dit que je tentais l’expérience sérieusement avant de critiquer ((Petite remarque pour les lecteurs qui viendraient justement critiquer le côté ORANGE de Jason => Essayez les jus et smoothies avant de faire le moindre commentaire négatif …Sinon c’est scud garanti de ma part.))
Malgrè tout, j’ai apprécié son enthousiasme et la mission qu’il s’est donnée :
(la video est en anglais)

La curiosité l’emportant, je me suis lancée dans l’aventure avec rigueur: j’avais déjà testé le matériel chez une amie et je me suis donc achetée la centrifugeuse Philips qui se nettoie en 1 mn chrono  et, pendant  7 jours (en fait 9 car je ne voulais pas arrêter au bout de 7 jours tant j’avais la pêche), je n’ai consommé que des jus de légumes et fruits frais.
L’aventure a été d’une facilité déconcertante (à part le second jour qui a été dur car je me détoxifiais de mon addiction au café et au chocolat) et surtout délicieuse pour les papilles gustatives.
Baptiste m’a d’ailleurs rejoint épisodiquement : pour son gouter, il m’a demandé presque quotidiennement un smoothie pomme/citron ou pêche-citron. Marco, voyant les effets positifs,  a également voulu tester et me réclame régulièrement un jus pour son petit déjeuner ou son diner.
Au bout du 3ème jour, les effets ont été extrêmes et visibles. La liste serait trop longue mais ça allait de l’amélioration notoire de la qualité de la peau (promis à ceux qui vont me croiser prochainement, je n’ai pas fait de lifting ou de botox, c’est juste l’effet « juicing » qui a eu des actions magiques sur mes cernes et mes rides) à l’amélioration de la qualité du sommeil et la régulation de l’humeur, etc…
Bref, je suis devenue une adepte des jus et des smoothies et j’en consomme désormais minimum un par jour, voir plus.

Alors oui, le site de Jason est épouvantablement marketing; oui Jason Vale est aussi appelé le « Tony Robbins de la nutrition ». Mais d’un autre côté, Jason s’adresse à une population d’obèses et de malades qui ne consomme presque que des junk foods. Il vise une cible qui n’a presque jamais vu un fruit ou un légume de sa vie et qui ne sait pas cuisiner et ne consomme que des produits autrement transformés et prêts à l’emploi.
Ainsi, malgré son côté un peu speed et agité, j’adore le style de Jason: il contribue à changer la relation que les gens peuvent avoir à la nourriture industrielle, il casse un paquet de croyances limitantes, il rend le « juicing » simple et facile même pour les gens pressés…Sans compter qu’il (ou quelqu’un de son équipe) est présent sur les réseaux sociaux pour répondre à toutes les questions ((j’ai posé 3 questions pendant ma détox et j’obtenu des réponses en moins de 1h30 à chaque fois)) des personnes qui souhaitent tenter cette aventure.

Pour ceux qui n’ont jamais fait de jus, Jason vous epxlique en image comment faire (à noter qu’il propose un video pour presque toutes ses recettes) :

Bref, je suis devenue une grande fan de Jason Vale et ses recettes sont tout simplement délicieuses. Avec l’habitude, j’en viens à créer mes propres mélanges avec les ingrédients que j’ai sous la main. Par exemple, ce matin pour le petit déjeuner, j’ai consommé, au blender : une orange pressée, un petit bout de gingembre, 1/2 banane, un feuille de chou vert et un poignée de glaçons… Un délice absolu pour les papilles et pour mon corps et mon cerveau!

Si vous voulez tester mais que vous n’avez pas de centrifugeuse, ne vous arrêtez pas à cela : contentez vous de passer les ingrédients au blender (et ajouter un peu d’eau pour obtenir la consistance souhaitée)! Vous pourrez ainsi essayer les effets positifs  de jus et smoothie sans investir dans du matériel couteux. (( si vous voulez vraiment acheter une centrifugeuse ou un extracteur, testez la avant! La vitesse de démontage et de lavage est essentielle si vous souhaitez « juicer » quotidiennement)) C’est un très bon début; allez également tester un vrai jus dans un « bar à jus » !

Les allergies et ARTE

Ce soir, il y a avait un documentaire passionnant et bien réalisé sur ARTE.
J’ai trouvé l’approche originale et j’ai bien aimé l’idée que les allergiques étaient des « sentinelles » qui nous signifient que notre monde est devenu toxique pour nous.

Un triste constat des dérives de notre société …et aussi des solutions proposées pour mener des actions, à notre niveau !

Il est toujours tant de le voir en replay.

Les horreurs du marketing …

Quant j’étais en école de commerce, je ne connaissais pas encore la Spirale Dynamique mais quand on me demandait ce que je voulais faire comme spécialité, je répondais : « je ne sais pas . Tout sauf du marketing ». J’avais déjà pris en horreur le marketing ….

Une de mes amies, qui se reconnaitra, m’a fait passer cette vidéo que j’ai trouvé vraiment intéressante. (Ça vaut le coup de regarder jusqu’au bout!)

Personnellement, je n’ai pas attendu cette vidéo pour mettre en place des actions  et comme , vous le lirez, j’ai des processus ‘built-in’ qui font que je suis pas une acheteuse impulsive (c’est un euphémisme!! 😉 ) :

  1. Je vais le moins possible dans les supermarchés et je privilégie les petits marchés (en Pologne, c’est facile! Je passe devant le « Sadyba Bazar » tous les matins)
  2. J’ai une règle qui dit : « ne jamais acheter un produit non alimentaire le jour-même, revenir deux jours plus tard » (et je ne reviens jamais) SAUF lorsque j’ai besoin d’un produit en particulier : par exemple, les garçons n’ont plus d’après-ski, la neige arrive bientôt; ce week-end, nous faisons donc une expédition « achat d’aprés ski pour les garçons ». Il est bien évident que si je trouve les bonnes paires, je ne reviens pas 2 jours plus tard !! Idem lorsque je cherche et trouve un pantalon pour Baptiste (qui est épouvantablement compliqué dans le choix des vêtements)
  3. J’ai une stratégie d’achat apparemment très compliquée qui fait que l’achat impulsif est quasiment impossible chez moi (( j’ai cherché pendant 4 ans le canapé idéal; j’ai cherché 4 mois le manteau idéal en arrivant en Pologne; Marco me reproche encore de l’avoir empêché d’acheter un chameau en bois à Dubaï – Je lui avais promis d’y retourner 2 jours plus tard mais le chameau n’était plus là (ceci dit, je ne regrette rien car un chameau en bois, ca ne sert à rien !)  )) . D’ailleurs lorsque j’ai fait ma formation de PNL, la formatrice m’avait demandé si je souhaitais modifier ma stratégie d’achat qui était, selon elle, fort complexe et limite handicapante. J’ai refusé car ma stratégie d’achat « dysfonctionnelle » est bien utile dans ce monde où on nous pousse à acheter toujours plus
  4. Depuis que j’ai vécu à Dubaï, j’ai un rejet fort des centres commerciaux (( je suis d’ailleurs à la limite de la phobie ((attention, ce n’est pas de l’agoraphobie car les symptômes n’apparaissent que dans les centres commerciaux ou les supermarchés. Si quelqu’un sait comment ça s’appelle, je suis intéressée !)). Du coup, lorsque je vais dans un supermarché, je dois aller vite et rester sur ma liste car j’ai une ‘durée de vie limite’ d’une trentaine de minutes. Au delà, je commence à avoir des comportements « anormaux » et très agressifs.
  5. Lorsque je vais quand même au supermarché, j’évite un maximum de rayons (car je fabrique beaucoup de choses moi-même [cosmétiques et produits d’entretien]) et je boycotte (viande, produits laitiers de vache et toutes les boissons sucrées dégueulasses)… Moralité, il ne me reste plus trop de rayons et de choix possibles
  6. Je lis toutes les étiquettes et je rejette un maximum de produits pour ingrédient ou origine non conforme (à mes principes) ! Un jour, Marco a presque fait une crise de nerfs chez Décathlon car, à la caisse, je regardais toutes les étiquettes de ce qu’il avait acheté et je posais sur le côté tout ce que, normalement, nous ne devions pas acheter : « Made In China, fabriqué par des esclaves, on n’achète pas. Made in Bangladesh, fabriqué par des enfants, on n’achète pas ….etc…. ». Au final, il ne restait qu’un article « achetable » sur une dizaine et Marco et la caissière ont failli m’étrangler! ((Depuis, Marco évite soigneusement d’aller dans un magasin avec moi. Il va faire ses courses tout seul… Je n’ai pas encore poussé jusqu’à aller ramener ce qu’il avait acheté !! LOL))
    Au passage, il m’est arrivé de pleurer dans un rayon (( bon, c’était aussi, sans doute, à cause de la phobie car j’avais passé mon ‘temps limite’ )) en cherchant les fournitures scolaires des garçons car je ne trouvais que des classeurs et des pochettes plastiques ‘made in China’. Je n’en pouvais plus car j’avais regardé TOUS les produits du rayon et aucun n’avait une provenance acceptable. J’avais du lâcher le morceau ((l’autre alternative, c’était de faire une lettre à l’école en leur demandant de bannir les pochettes plastiques. Mais bon, la perspective d’entamer ce combat contre l’école m’a épuisé d’avance))… C’était lors de notre première année en Pologne. Depuis, j’ai trouvé la parade, j’achète les fournitures scolaires dans un magasin, prés de chez mes parents : 80% des produits dans ‘Made in France’ (pour une différence de prix vraiment minime) et en plus je vois vraiment la différence en terme de qualité !

Je pense que le fonctionnement de mon cerveau ferait hurler de peur les marketeurs du film !!

Pour aller plus loin vous pouvez répondre à ce questionnaire pour savoir combien d’esclaves travaillent pour vous dans le monde !
Questionnaire trouvé dans cet excellent billet.

The magic washing machine

Récemment je vous racontais que je suivais un cours en ligne à l’université de Washington. Cette semaine parmi les présentations que nous avions à analyser afin d’observer la façon d’utiliser des statistiques en les liant à des exemples concrets, il y a eu la présentation TED de Hans Rosling, un  médecin statisticien et conférencier suédois.

Je vous laisse découvrir l’une de ses conférences, qui au-delà de l’excellence des techniques de présentation m’a littéralement bouleversée par sa pertinence, l’émotion qu’elle véhicule et la justesse du propos.

C’est en anglais. Vous pouvez utiliser le sous-titre ou même l’option »traduction » en cliquant sur l’un des icônes de Youtube en bas à gauche de l’écran.

Les bobos et le miel

Mon amie Capucine soigne tous les bobos de ses turbulents fils avec du miel.
J’ai testé sur mes garçons avec succès!

Qu’elle n’a pas été ma surprise (et ma satisfaction) de découvrir que les vertus cicatrisantes du miel sont utilisées dans un hôpital français ! ((Merci Papa pour le lien vers le reportage !))
[ embed ][/embed]

N’oubliez pas : le meilleur miel pour la cicatrisation est le miel de thym mais tous les autres fonctionnent également très bien.