La vie au parc

J’ai plusieurs fois exprimé dans les commentaires de ce blog que notre déménagement à Saska avait changé les après-midi de mes garçons.
Je vous propose aujourd’hui, un reportage au parc. Les photos ont été prises hier.

Lorsque nous sortons de la petit impasse où nous habitons, tout de suite à gauche, se situe une route peu passante.

2014-saska-Parc

De l’autre côté, c’est l’accès aux grands espaces où l’imaginaire des enfants peut s’exprimer pleinement!

2014-Saska-Parc2Ce terrain devient alors propice à plusieurs jeux :  le roi de la colline, la construction des cabanes, l’escalade dans les arbres, les combats de gentlemen, gendarme-voleur, etc….

Dans le roi de la colline, le gagnant est celui qui reste en haut de la colline sans avoir été projeté en bas par les autres (attention, il faut des vêtements spéciaux sous peine de devoir détacher les traces d’herbe pendant des heures!) :

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Je vous laisse imaginer le potentiel que représente cette colline pour les jeux d’hiver, notamment la luge.

Lorsque le roi de la colline devient trop ennuyeux, les combats de gentlemen démarrent (avec,notez-le, une gentlewoman qui ne donne pas sa part au chat et qui n’a rien de « gentle » !).
Tristan se transforme alors en vieux mage alchimiste que doivent combattre les plus jeunes.

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Et les jeux durent ainsi des après-midi entier pour le plus grand bonheur de tous… Même les parents sont ravis car ils n’ont jamais vu leurs enfants faire leurs devoirs aussi vite.

Hier, il manquait trois compères dans l’aventure : Adèle, l’amie de CM2 de Mathilde et Baptiste, et Alexis et Mathieu, les amis de 4eme de Tristan.

Une réflexion au sujet de « La vie au parc »

  1. Ping : Le roi de colline en version « luge » | Nos tribulations dans le vaste le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *