PAPA

Oui je sais l’effet de style est archi nul, après les billets « glagla« , « kapla« , j’intitule « papa » …quoique j’avais pensé en premier à « caca » mais c’était encore plus nul !

En effet, Marco, le papa des garçons est dans le caca. Il est bloqué à Londres où il était en déplacement professionnel …Tout cela parce que ces abrutis de Londoniens ne sont pas capables de gérer un demi centimètre de neige.
Il neige sur Londres: c’est apparemment la panique et tous les collègues de Marco lui disent de ne pas partir Samedi après-midi. Il tentera donc un départ Dimanche!
Il a bien pensé revenir via Paris …Mais c’est le même combat : le personnel parisien est aussi compétent que les Londoniens pour faire tourner un aéroport sous quelques millimètres de neige.

Moralité, les garçons vont être vraiment déçus en rentrant de l’école : ils passeront un week-end sans leur papa.

 

5 réflexions au sujet de « PAPA »

  1. Hello Nat,
    Certes, j’exagère un peu.. mais je t’avoue que, maintenant que je vis dans un pays très froid, je comprends que la « gestion de la neige » n’est vraiment pas un truc compliqué : il suffit d’un peu de matériel, d’organisation et de bon sens !
    Je m’exaspère donc de voir que des grandes capitales sont incapables de s’organiser suite à la chute de quelques flocons !
    A la limite, je peux comprendre pour la Côte d’Azur (où la neige est extrêmement rare et le climat très clément) … mais Paris et Londres..quand même !!!

    Bises

  2. Je partage totalement ton agacement, en fait. Je trouve incroyable que les transports en commun soient autant gênés et que la direction de l’aviation demande aux compagnies aériennes de limiter leur trafic.
    Quant aux particuliers : depuis le temps qu’on nous recommande de nous de nous équiper de pneus hiver et de respecter les alertes méteo , en particulier depuis le grand bazar de décembre 2010, combien s’obstinent à conduire sous la neige ou sur la couche de neige, sans être équipés… et finissent dans le décor !
    J’ai assisté à des scènes cocasses aujourd’hui, avec des voitures qui s’élancent dans notre côte, tout à coup s’arrêtent et glissent en arrière… heureusement sans dommage collatéral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *