Le roi de colline en version « luge »

Voilà plus d’un an que nous attendions la neige dans notre nouveau quartier! Elle est arrivée aujourd’hui alors que c’était un jour férié !
Cet évènement a fait la joie des garçons qui sont partis faire de la luge sur les monticules du parc situé derrière chez nous.
2016-01-lugeIls ont également fait un roi de la colline et Mathilde et Mathieu nous ont terriblement manqué !

2016-01-RoiColline

Pas de commentaire sur l’état de leur doudoune au retour à la maison (et je vous laisse imaginer la tête de Marco qui est un peu maniaque !)

Une fois de plus, de superbes moments en plein air par – 5°C (il faisait bon par rapport aux -20°C des derniers jours); Baptiste a même eu chaud!

La rentrée

En passant

Et voilà, c’était la rentrée des garçons : un Baptiste fier comme tout d’entrer en 6ème, un Tristan drapé dans sa dignité de « grand » qui explique la vie à son jeune frère.

Dans les phrases savoureuses de la semaine, vous trouverez :

  • Tristan explique le bavardage à son frère : « Ah tu étais placé au milieu ? Ce n’est pas la bonne place! Je t’explique : si tu te mets au fond de la classe, le prof te surveille tout le temps et dés que tu parles, tu te fais réprimander ! Par contre, si tu te mets au premier rang, le prof te prend pour un « fayot », surtout si tu es un bon élève,….Et même si tu parles, le prof est moins vigileant et tu ne te fais presque jamais avoir! Les agitateurs sont souvent au fond de la classe !!
  • La vision de Baptiste par rapport à certains de ses enseignants : « oh! Mr Machin, on ne dirait pas un prof d’histoire mais un prof de « fournitures » tellement qu’il est maniaque! Et Mr Truc est aussi un grand maniaque. Mais y’a que des maniaques ou quoi en 6ème ? »

Ceci dit, Bapt était ravi de sa journée. Ce soir, Tristan lui a appris à prendre le bus pour rentrer à la maison.

 

La tirade du soir, By Baptiste

En passant

Hier, nous avions la phrase du jour par Tristan…Et ce soir, dans la voiture ça a été la colère de la semaine.
Baptiste discutait tranquillement avec son copain, que nous ramenions du foot. Le copain le félicitait de son score au rallye Maths (Baptiste avec son équipier a fait le meilleur score de toute l’école sur les niveaux CM2/6eme). Baptiste lui a alors répondu :

« tu sais pour moi, les maths c’est facile. J’adore. Faire des maths ou jouer, c’est pareil pour moi.« 

Le copain lui a alors demandé s’il n’aimait pas une matière et, là, Baptiste s’est emporté :

« Le Français!! Non mais c’est totalement nul le français. Je suis Français, je parle français couramment. Tu m’entends là? Je parle, hein ? Je parle couramment … Alors POURQUOI est-ce que je dois apprendre une langue que je connais déjà et que je parle bien? POURQUOI? Ca ne sert à rien. Hein pourquoi j’apprends l’imparfait et le passé simple?  C’est trop nul!! ».

J’ouvris alors la bouche pour répondre et Baptiste, rageur, ne me laissa pas le temps d’exposer mes arguments et s’emporta vivement :

« de toutes façons, je ne veux pas être écrivain; donc je n’écrirai pas au passé simple! Y’a que dans les livres que tu trouves du passé simple! Je n’aurais jamais à m’en servir ».

Le soir, à table, j’ai raconté la tirade à Tristan qui a commencé à expliquer à Baptiste en quoi le français était important.
Baptiste, complètement remonté, lui a alors rétorqué:

« Tu as des arguments de parents! Tu es du côté des parents et des professeurs.  Tu t’es fait embobiner par leur discours! »

Tristan s’est mis à réfléchir puis s’ est tourné vers moi et a déclaré:

« de toutes façons, Bapt et moi, nous serons scientifiques alors ça ne sert effectivement à rien d’apprendre le français. Il a raison ».

Moi, exaspérée :

« ah oui, vous serez scientifiques?! Ben les scientifiques, ça écrit des rapports pour présenter leurs travaux… Imagine que tu expérimentes un vaccin et que tu doives rendre compte de ton expérience. Ca pourrait donner : « en ce 17 Mai 2050, j’injectais le vaccin à la souris qui mourrut sur le champs! Le vaccin avait été mal dosé!
Ben tu seras comme un crétin si tu ne sais pas utiliser l’imparfait et le passé simple! Tu ne pourras pas présenter tes travaux »

Du coup, Tristan qui veut inventer des protèses bioniques, s’est ravisé. Il va continuer à apprendre le français !

Et puis l’imparfait et le passé simple sont aussi utiles pour écrire des blogs (quoique quand je me relis, je me dis que j’ai sérieusement besoin de revoir la concordance des temps!)

… J’éteignis1  mon ordinateur et partis faire un calin de « bonne nuit » aux garçons…

  1. et pas j’éteindis, hein Bapt? []

La phrase du jour, by Tristan

En passant

Nous devons la phrase du jour à Tristan : « il est scientifiquement prouvé que la plupart des bons élèves « se failent »1 au second trimestre ». Entendu ce soir à table!
Et Tristan de nous démontrer qu’un bon élève démarre fort son année car il est reposé de ses vacances d’été. Puis, il a une petite baisse au second trimestre car il se relache un peu et est fatigué. Puis, comme il est vexé de s’être « failé » au second trimestre, il travaille un peu plus au troisième trismestre et termine l’année en beauté.

Bien sur, j’attends l’expérience scientifique qui a démontré cela! 🙂
Tristan a alors déclaré que ce n’était pas scientifiquement prouvé mais « statistiquement prouvé »!

  1. Se failer=> de l’anglais « to fail« : rater []

Premier de la classe

Pour étrenner mon nouveau téléphone (oui j’ai cassé l’ancien-le tout pourri que j’avais acheté à Dubaï- en tombant dans les escaliers), Tristan et Marco ont fait un délire photo pendant que je dormais (j’étais malade à cause du téléphone… Marco l’avait fait livrer à un Paszkomat. Il croyait que c’était un point relais…Pas du tout ! En fait, tu vas chercher ton colis sur un parking dans un camion douteux et, à la polonaise, tu fais la queue pendant 30 minutes.  A part que je pensais aller dans un point relais et que je n’avais pas pris mon bonnet …ET que 30 minutes à -6°C, ben je me suis gelée la tête et ça m’a valu 2 jours de sinusite atroce… Ca m’a aussi valu le plaisir de découvrir le concept du Paszkomat ….Même Tania et son mari polonais ne connaissaient pas le concept!)

Donc pendant que je souffrais, Marco et Tit s’amusaient et Tit a joué à faire le premier de la classe .Voici le résultat  qui m’a bien fait rire !

2014-Tit-premierClasseA noter que Tit ne veut pas être le premier de la classe pour de vrai car il dit que ça attire des ennuis. Selon lui, les autres te détestent et se moquent de toi. Selon Tit, il vaut mieux être parmi les 4 ou 5 premiers mais jamais numéro 1. C’est donc un rôle de composition !

Attila culinaire

Les garçons sont en pleine forme et sont littéralement ravis de notre nouvelle maison.
Du coup, Tristan qui parle beaucoup et a le sens de la formule est encore plus loquace que d’habitude.

Ce midi, alors que nous déjeunions, Tristan commence à chipoter dans sa salade car il y avait quelques morceaux d’un vert plus foncé1 . Je dis alors : »ce truc là, tu le manges, c’est un alicament« .
Tristan : « gné ?? »
Moi : « c’est un aliment tellement bon pour la santé qu’il te soigne! »
Les garçons se lancent alors dans grand débat sur tous les aliments que maman connait et qui soignent.

Et pour conclure, Tristan déclare d’un air dramatique : « Là où Maman passe, le junk food trépasse ».
Marco et Baptiste ont piqué un gros fou rire !

 

 

  1. c’était du Kale, en polonais jarmuż… Et je ne sais pas comment on dit en français et NON ce n’est pas du chou frisé comme le dit le traducteur car le chou frisé n’est pas du Kale! Le Kale est une espèce particulière de chou frisé qui n’a pas de nom spécifique en français []

Fête de Bapt

La fête de Baptiste s’est bien déroulée. J’étais un peu nerveuse car la seule date possible était un Vendredi; Marco n’était donc pas là  alors qu’il a toujours été présent pour les fêtes des garçons et qu’il excelle lorsqu’il s’agit d’occuper des petits avec des jeux sportifs.

Nous avons commencé par le gouter car les enfants sortaient de l’école.
Puis nous avons enchainé avec la chasse au trésor. Beaucoup d’impulsivité et de précipitations mais, malgré cet emballement, les garçons ont été rapides à résoudre toutes les énigmes.  Les voici en pleine réflexion ou action:

2014-FeteBaptiste1A un moment donné, l’énigme suivante les conduisait à ma voiture. Au lieu de me demander les clés, ils ont commencé à escalader la grille du jardin pour aller dans la voiture. Je les arrêté en leur demandant si ca ne serait pas plus pratique avec les clés! Ceci dit, l’escalade avait l’air de les enchanter…

Le moment le plus intense a été lorsqu’ils ont déterré le trésor et l’ouverture de la boite à trésor et la découverte des trésors (bonbons, diamants, pièces d’or et pépites d’argent …)

2014-FêteBapt2Puis, Tristan , qui était rentré du collège, a animé une partie de loups-garous.
Comme les enfants n’étaient pas assez nombreux, ils m’ont demandé de jouer avec eux. Je leur ai dit: « ca ne vous dérange pas d’avoir une Maman avec vous?« . L’un d’entre eux, spontanément, m’a dit : « oh non, parce que toi, t’es trop gentille« .
Un grand merci à notre Tristan pour son animation à la fois autoritaire1 et créative.

Tristan en plein animationAprès la partie de loups-garous, comme nous étions proche de la fin de journée, j’ai autorisé une bataille de nerf-guns. Les garçons étaient heureux car ils avaient le droit de courir partout et de faire plein de bruit… Tristan les a bien aidé à faire la bagarre ! 😉

Les sept petites frimousses en image :

2014-Fete Bapt

Et je pense que Baptiste était très content de sa fête car il m’a fait un câlin devant tout le monde, ce qui est un comportement rarissime chez Bapt qui manifeste peu ses émotions en public.

  1. étant donné le taux de tricheurs et de baratineurs, Tit a eu fort à faire pour cadrer le jeu; il a même du s’énerver à un moment donné pour canaliser les demandes de changement de règles du jeu, d’adaptation-  avec ou sans extension, avec ou sans tel ou tel personnage- []